Formation conduite accompagnée

Accueil » Formation conduite accompagnée

Conduite accompagnée (AAC)

Le principe

Se former dans la durée dès 15 ans en deux phases :

  • une période de formation initiale,

  • une période de conduite accompagnée.

Première phase

Avant de pouvoir conduire avec un accompagnateur, la formation comprend :

  • une évaluation préalable (1h) ;

  • une formation théorique pour la préparation à l ‘épreuve théorique générale, dite épreuve du « code » ;

  • une formation pratique (cours de conduite) 20h au moins ;

Épreuve du code obtenue et niveau de conduite jugé satisfaisant par l’enseignant, celui-ci délivre une attestation de fin de formation initiale (AFFI).

Cette attestation est consignée dans le livret d’apprentissage. Elle est aussi remise à la compagnie d’assurances, car elle est indispensable pour commencer la conduite accompagnée.

Deuxième phase

La phase de conduite accompagnée débute par un rendez-vous préalable d’une durée minimale de 2h

Il réunit l’élève, installé au poste de conduite, l’enseignant à ses côtés et l’accompagnateur assis à l’arrière, afin de réaliser le « passage de relais »entre l’enseignant de la conduite et l’accompagnateur.

A la fin de cette séance, un guide est remis à l’accompagnateur, dans lequel il trouvera les informations utiles à la formation du futur conducteur.

Cette phase de conduite dure 1 an au moins, sur 3 000 kms au moins, en compagnie d’un ou plusieurs accompagnateur(s).

Au cours de cette phase, au moins 2 rendez-vous pédagogiques de 3h sont effectués.

Les accompagnateurs

Pour être accompagnateur, il faut :

  • être titulaire du permis B depuis au moins 5 ans sans interruption ;

  • avoir l’accord de l’assureur ;

  • ne pas avoir de condamnation pour certains délits (alcool, drogues, délit de fuite, …) ;

  • être mentionné dans le contrat signé avec l’école de conduite ;

  • participer au rendez-vous préalable.

Il est possible d’avoir plusieurs accompagnateurs, y compris hors du cadre familial.

Les avantages

1- Assurance

Avantages tarifaires des compagnies d’assurances :

  • surprime de la 1ère année diminuée de 50 % ;

  • suppression de la surprime la 2è année si aucun accident n’est occasionné.

2- Une meilleur réussite

70 % de réussite contre 50 % pour la filière traditionnelle.

L’examen intervient dès 17 ans et demi, au terme d’une formation performante et après une année au moins de conduite accompagnée.

Le taux de réussite à l’examen du permis de conduire est meilleur que celui correspondant à la formation classique. Cependant, attention, un examen reste un examen !

Mais le plus important, c’est que l’apprentissage anticipé de la conduite garantit une meilleure sécurité.

3- Permis probatoire

Période probatoire réduite à 2 ans, au lieu de 3 pour les conducteurs issus de la formation traditionnelle.

4- Moins d’accidents

Quatre fois moins d’accidents que les conducteurs issus de la formations traditionnelle au cours des premières années de conduite.

Pour de plus amples informations contactez nous